Le Quai des Petits nouveau est arrivé: visite en avant-première avant ouverture ce 10 novembre

Selon l’adage, il faut avoir construit 3 maisons pour bien réussir sa construction. Nous connaissions la 1ère version du « Quai des Petits », à Toulouse, en mode ludothèque. J’avais déjà parlé du Quai des Petits 2nde version sur le blog dans cet article. Depuis, l’installation temporaire a été démontée et le lieu entièrement repensé, toujours à destination des enfants de 2 à 7 ans et dans le but d’éveiller leur curiosité. Le Quai des Petits 3ème mouture ouvre ce samedi 10 Novembre et nous offre une version très aboutie de ce que peut offrir un lieu de culture scientifique à destination des tout-petits.

Ayant eu la chance de le visiter en avant-première, je vous livre ci-dessous le récit de ma visite.

Enfin plutôt de notre visite, car je ne suis qu’accompagnatrice, de ma fille de 2 ans et de mon fils de 4 ans (du coup je n’ai pas pu jouer à tout mais bon !). Je vous demanderai donc un peu d’indulgence puisque tout n’a pas été testé dans les mêmes conditions : oui, au premier dispositif ils sont à fond, une heure plus tard dans l’après-midi on sort les rames…des enfants, quoi ! Idem pour ma prise de photos un peu erratique. Evidemment, je n’ai pas livetweeté cette visite 😊.

Je passe sur l’impatience à l’entrée, tellement ils veulent découvrir les nouvelles activités…Enfin, c’est avec enthousiasme qu’ils s’engouffrent dans la première salle « moi et mes capacités ». A peine le temps de balayer la salle du regard que je perds mon grand. Bref, il a juste couru dans un autre espace vers une vis sans fin à actionner avec une manivelle afin de lancer un fascinant circuit de balle. Direction cette salle donc, « moi et mon environnement », sans problème puisque les espaces peuvent se visiter dans le désordre. La concentration est à son comble, les seuls circuits de balles les occupent un bon quart d’heure. Je dois leur secouer les puces pour découvrir les autres manip’s, mère indigne…

Je ne vais pas tout spoiler du nouveau Quai mais mes enfants ont vraiment adoré les jeux de cette salle (était-ce aussi parce qu’ils l’ont découverte en premier ?). Mention spéciale au miroir : après quelques hésitations sur le concept, mon grand adore se mettre en scène dans le décor (ok j’avoue moi aussi, pas sûre que ma fille de 2 ans ait saisi mais peu importe elle s’amuse). Je ne poste volontairement pas de photos mais j’imagine déjà le dispositif star des réseaux… Dans cet espace mais aussi dans les suivants, de nombreuses manipulations collaboratives incitent au partage et à la découverte en famille ou entre enfants, permettant à l’adulte de passer un bon moment également et aux enfants d’expérimenter à plusieurs.

L’espace « moi et les autres » les captive un peu moins. L’obscurité toute relative effraie ma fille qui se met à râler et mon grand s’énerve car il n’arrive pas à faire tenir un casque sur sa tête. Bref, il en faut parfois peu pour passer à côté d’un dispositif car franchement le jeu musical notamment aurait pu les passionner.

On finit par la salle « moi et mes capacités » remplie de trouvailles amusantes. On peut comparer son poids à celui d’animaux connus ainsi que sa taille grâce à un tunnel original. Et puis il y a le clou du spectacle (enfin ça dépend sans doute de l’âge…quoique), une explication du système digestif avec boutons le long des tuyaux, dont un qui en appuyant dessus fait des « prouts » (je vous garde le suspense des autres sons…). La ficelle était facile, hein, mais diablement efficace. A tel point que le soir ils ont fait des prouts avec leur bouche pour faire « comme au Quai des Petits maman » ! Merci le Quai et vive la science…

 

Après une classique bagarre du « c’est moi qui appuie -noooooon c’est moi »… (c’est que chez nous ça ?), les esprits commencent à s’échauffer : normal, voilà 1h10 que nous y sommes. Ça me paraît déjà bien pour leur âge en visite libre : je ne voudrais surtout pas les dégoûter du lieu car je compte bien les y accompagner de nouveau prochainement !

Bilan : je ne peux donc que vous conseiller d’y accompagner vos enfants, petits-enfants, neveux ou classes : ce lieu unique à Toulouse propose une alternative de qualité aux autres lieux de la région adaptés aux jeunes enfants, à un tarif tout à fait abordable : 3€ pour les plus de 2 ans et gratuit les 1ers dimanches du mois. Je ne peux que vous recommander de réserver votre séance sur https://quaidessavoirs.festik.net/ pour éviter les déconvenues car les places sont limitées. Je remarque d’ailleurs au passage que c’est déjà plein pour ce week-end !

 

PS : Par souci de transparence, je précise que cette visite s’est faite sur invitation du Quai des Savoirs, que j’en profite pour remercier. Si tu me connais, tu sais que de toutes façons je me serais précipitée dès l’ouverture (il y a même un mur d’engrenages youhouuuu !), et que le contenu des articles de ce blog est parfaitement libre.

PPS : j’ajoute un big-up au graphisme, illustrations et décorations en bois. Superbe.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*