L’interview ratée…d’un platiste

Texte adaptée de ma chronique radio, exercice dans le cadre de ma formation en médiation scientifique (CNAM Paris).

Quand j’ai lu début janvier que « 9% des français jugeaient possible que la Terre soit plate et non pas ronde», les bras m’en sont tombés -oui car je crois encore à la gravité contrairement à eux. Pire, ce chiffre monte à 18% chez les 18-24 ans selon cette même étude de l’IFOP [étude complète ici]. Alors j’ai voulu essayer de comprendre qui pouvait avoir ce type d’opinion en 2018, à une époque où l’image prédomine et où Thomas Pesquet alimente quotidiennement son compte Facebook avec des photos de la terre vue de l’espace. Ma mission: trouver une personne adhérant à cette théorie (si on peut employer ce terme) pour vous en proposer une interview, une quête plus difficile que je ne le pensais.

Contrairement aux Etats-Unis où la « Flat Earth Society » consiste en une organisation structurée avec à sa tête des personnes connues, rien de tel en France où seuls des groupes Facebook semblent faire office de lieu de discussion entre « platistes », les partisans de la terre plate. La « globiste » que je suis, puisque c’est ainsi qu’ils appellent les partisans de la terre sphérique, s’est donc rabattue sur le groupe Facebook francophone le plus actif, environ 11000 membres et bien nommé « terre plate pour tous ». J’ai donc adhéré au groupe moyennant un petit questionnaire demandant par exemple : « avez-vous déjà vu la courbure de vos propres yeux ? ». Puis, à ma demande d’interview, un des administrateurs du groupe m’a contactée.

Après m’avoir posé des questions sur le lieu, le nombre de personnes présentes et se demandant si ce serait filmé (j’ai bien senti que ce point était bloquant), il m’a écrit ceci :

Donc le type ne veut pas se montrer devant 20 personnes, mais pour une audience plus large il aurait fait son coming out de platiste…Logique…Lorsque je lui demande pourquoi il craint de se faire connaître, il me répond:

Là, je l’ai un peu relancé pour mieux comprendre et il ajoute :

Voilà. On y vient. La parano du complotiste… Malgré sa réponse je tente quelques questions en lui parlant du sondage et des fameux 9%.

Quelque chose de louche…et si c’était ce modérateur ? son compte Facebok est-il un vrai, sa participation au groupe est-elle par conviction ou juste par dérision ? A vrai dire je ne sais pas vraiment mais dois dire que je trouve son témoignage plutôt crédible…De toutes façons, les platistes doivent bien se trouver quelque part pour que 9% des français jugent la théorie crédible (dont 2% de convaincus), alors pourquoi pas sur ce groupe ? Et il se trouve que de nombreux propos tenus sur cette page laissent penser que certains membres sont convaincus, ou du moins doutent, comme cette personne prénommée Muriel :

« Je ne pense pas que la terre soit plate, je ne pense pas non plus qu’elle soit ronde. Ce dont je suis sûre c’est que la NASA nous ment. »

Dans le doute sur ces profils – et quand on s’intéresse aux complots on finirait par douter de tout le monde !-, je trouve également sur un forum de profs des sceptiques sur les résultats de ce sondage. Mais rapidement, d’autres enseignants atterrés leur confirment être confrontés à ces théories, comme l’un des modérateurs que je cite ici :

« J’ai connu dans un quartier REP+ l’année dernière des enfants qui croyaient dur comme fer que la terre était plate et que les dinosaures n’existaient pas. Donc le chiffre, même un peu gros, ne m’étonne pas. »

Inquiétant non ? surtout chez les jeunes.  D’autant plus que le reste de l’étude est tout aussi déroutant. Par exemple, un jeune sur 4 (18-24 ans) est d’accord sur le fait que les Américains ne sont jamais allés sur la lune et que la NASA a fabriqué des fausses preuves et de fausses images de l’atterrissage de la mission Apollo sur la lune. Un sur 4…

Glaçant. Alors je m’accroche à un seul espoir : que cette étude menée pour Conspiracy Watch et la fondation Jean Jaurès ne soit elle-même qu’un vaste complot orchestré par des gens très très dangereux…

Le Sahara vu par Thomas Pesquet depuis l’ISS (tu la vois la courbure?)

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*