L’Envol des Pionniers: vous ne volerez plus comme avant

Inauguré le 20 décembre dernier (2018), le nouveau musée toulousain l’Envol des Pionniers trône fièrement sur le site historique de Montaudran, cent ans après le premier vol de l’Aéropostale. C’est là qu’a démarré la grande histoire d’amour entre Toulouse et les avions.

A la fin de la guerre 14-18, Pierre-Georges Latécoere propose de créer une ligne commerciale partant de Toulouse allant jusqu’en Amérique du Sud : tout le monde le prend pour un fou, à une époque où les avions ne parcourent pas plus de 400km. Pourtant, la ligne est inaugurée en 1919. Son succès, elle le doit à son fondateur bien sûr mais aussi à des pionniers qui ont forgé la légende de l’aéropostale, défiant la technique, la météo et les sommets les plus hostiles.

Qu’est-ce qu’un pionnier ? Prenez Guillaumet par exemple. En 1930, le type effectue les premiers vols au-dessus de la cordillère des Andes. Dans sa petite valise à main, l’indispensable : une boite de sardines, une lampe-torche et une demi-bouteille de rhum…Des allumettes et une boussole au cas où… Un peu de corned-beef pour l’apéro et quelques Petit-Beurre pour le goûter. Voilà. Un pionnier c’est sans doute un mélange entre la folie, l’inconscience, le talent et la préparation. Prêt à tout, y compris à y laisser la vie, pour se frayer un chemin là où personne ne s’était encore glissé. Le film qui retrace le voyage de Guillaumet à l’origine de son surnom, « l’archange », est à couper le souffle. « Ce que j’ai fait, je te le jure, jamais aucune bête ne l’aurait fait », une vraie phrase de pionnier déclarée suite à son atterrissage d’urgence dont il réchappe par miracle.

Pour toucher un vaste public (non, tout le monde, même à Toulouse, n’est pas passionné d’aviation), l’Envol des Pionniers mise sur l’aventure et l’émotion suscitée par ces pionniers, et c’est là que réside sa force. Pour les plus petits, la médiation sera déclinée après l’été à partir d’écrits d’anciens pilotes. Les plus grands pourront découvrir les métiers de l’aviation tandis que les moyens pourront imaginer concevoir un avion avec les moyens de l’époque dans une reconstitution d’ancien atelier. Pour les adultes, des comédiens en costume d’époque viendront à leur rencontre pour rendre la visite encore plus vivante.

En ce qui me concerne, j’ai embarqué dans l’aventure et l’émotion, tout particulièrement grâce aux 3 films répartis dans les salles: notamment celui de Guillaumet vous l’aurez compris, mais celui sur Saint-Exupery vaut le détour également. Des objets permettent de s’immerger dans l’époque, une reconstitution de la valise de Guillaumet mais également de nombreux objets authentiques. J’ajoute un point de détail sur l’éclairage créant un jeu d’ombres et de lumières très réussi dans les salles.

Et les pionnières au fait ? Il suffit d’écouter la reconstitution du speech de Didier Daurat, le directeur de l’aéropostale, pour comprendre : « je rappelle que la note de service interdit formellement l’accès aux ateliers ou services ou bureaux à toute personne de sexe féminin. […] Un pilote qui se marie perd la moitié de sa valeur. » Mauvais pour le « role model », permettant aux jeunes filles de s’identifier, mais ainsi s’est construite l’histoire de l’aéropostale. Il me semble toutefois que dans l’optique d’une médiation auprès du jeune public, il ne faut pas occulter cet aspect, notamment en abordant des métiers aujourd’hui mixtes.

D’autres dispositifs verront le jour prochainement, comme un simulateur de vol par exemple. Pour tout découvrir par vous-mêmes, rien de tel qu’une bonne visite pour plonger dans l’univers de ces grands fous de l’aviation, sans lesquels nous ne voyagerions pas aussi facilement au XXIème siècle. Je penserai à eux lors de mon prochain vol (ainsi qu’en préparant ma valise 😉)…

Toutes les infos pratiques sur le site https://www.lenvol-des-pionniers.com/informations-pratiques/horaires-ouverture/ , de 5 à 8€ pour un adulte, 5€ enfant > 6 ans . Prévoir 1 à 2h de visite pour un adulte.

Merci à Planète Sciences Occitanie pour la compagnie et à Valériane pour la médiation ! (visite effectuée fin janvier 2019)

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*